Une dizaine d’activités sportives pratiquées pour la prévention du diabète

Une dizaine d’activités sportives pratiquées pour la prévention du diabète

Initiée par la Fondation Célia Essié Coulibaly, le “Sport en folie” est un évènement de rassemblement annuel visant à mettre
le sport, comme un moyen de lutte contre le diabète. En effet, marqué par la
pratique de diverses disciplines sportives, cet évènement offre un cadre de
sensibilisation sur la proximité de la maladie et sur les moyens de luttes accessibles
à tous.

Sensibilisation, dépistage, sport pour la prévention de la
pathologie

Selon le président de la Fondation Célia Essié Coulibaly,
Moussa Kouyaté, il s’agit d’un espace de sensibilisation, de dépistage et
d’information contre les effets dévastateurs du diabète en général et du
diabète gestationnel en particulier.

« Après 2018 et 2019 en raison de la pandémie de la Covid
19, cette journée vient officiellement marquée la 3ème édition du Sport en
Folie. Notre objectif principal à travers cet évènement c’est de faire la
promotion du sport afin de prévenir de nombreuses maladies métaboliques et
particulièrement le diabète », a-t-il indiqué dans son allocution d’ouverture.

Plusieurs activités sportives au menu

Notons que cette édition a vu la participation de plus de
3000 personnes issues de les couches socioprofessionnelle en vue de pratiquer
diverses disciplines du sport. Elle était meublée par une conférence de
sensibilisation sur le thème : Diabète et Covid 19, dépistage, atelier sportif de
tout genre (taekwondo, tennis, Djambolan VTT, parcours de combattants, tir à
l’arc, tyrolienne, jeux d’échecs, pétanque. Aussi de tournois sportifs
(maracana, basketball, handball, volleyball ), airs jeux enfants, espace
gastronomique;  espace divertissement et
concert live.

A l’occasion, le diabétologue, Dr Amos Ankotche, par
ailleurs, conférencier du jour a entretenu les participants sur le lien entre
le diabète et la Covid 19. Ainsi il a rappelé la vulnérabilité des personnes
diabétiques face au virus, faisant d’elles les personnes les plus touchées par
la pandémie. 

« Le plus souvent les cas des patients qui ont souffert de
la Covid 19, sont les diabétiques. Comme toutes les infections, qu’on soit
diabétique ou non le faites qu’un virus rentre dans le corps déséquilibre tout
le système de régulation de sucre. Ce qui va entrainer un mauvais équilibre de
diabète. Il faut aussi savoir que la Covid 19 à tendance à déséquilibrer tout
le système de régulation et fait augmenter la pression artérielle. Et donc il
faut consulter rapidement son médecin pour réadapter le traitement et faire du
sport ».

Le diabète, un problème majeur de santé publique

Crée en 2018, la Fondation Célia Essié Coulibaly est une
organisation à but non lucratif dont l’objet est de lutter contre le diabète
avec pour point de mire le diabète gestationnel en Côte d’Ivoire, à travers son
programme “Sport en folie”. Ce programme est également une
plate-forme de sensibilisation, de dépistage et de lutte pérennes contre cette
pathologie.

Pour rappel, le diabète est une maladie métabolique
caractérisée par une hyperglycémie chronique résultant d’un défaut de sécrétion
et/ou d’action de l’insuline responsable à long terme des complications micro
et macro vasculaires. L’insuline est une hormone qui régule la concentration de
sucre dans le sang.

Considéré comme une pandémie par l’OMS, le diabète est l’une des maladies non transmissibles les plus répandues dans le monde, avec près de
463 millions de personnes atteintes en 2019 (FID, 2019). En Côte d’Ivoire, le
diabète représente un problème majeur de santé publique de par sa prévalence
élevée (6,2 %), soit 700000 personnes atteintes dans la population (AIP, 2019).

Leave a Comment

Your email address will not be published.