Formule 1 | Technique F1 : L’évolution de la Red Bull RB18 en 2022

Formule 1 | Technique F1 : L’évolution de la Red Bull RB18 en 2022

Les équipes de F1 ont fait débuter cette année des nouvelles monoplaces, basées sur un règlement entièrement revu. Malgré le plafond budgétaire, qui limite les dépenses de chaque structure, les teams ont énormément travaillé sur leur voiture, afin d’apporter des évolutions plus ou moins importantes.

Nous abordons aujourd’hui les modifications apportées sur la Red Bull RB18 entre le Grand Prix de Bahreïn et le Grand Prix de Hongrie, respectivement première et 13e manches de la saison 2022 de Formule 1.

L’évolution principale de la monoplace

Comme de nombreuses monoplaces cette saison, c’est au niveau des pontons que la Red Bull RB18 a le plus évolué depuis la première course de l’année. Du côté de l’équipe de Milton Keynes, il n’a pas fallu attendre le premier Grand Prix pour voir apparaître des changements.

Ainsi, lors du troisième jour des essais hivernaux de Bahreïn, les pontons de la RB18 ont arboré une forme différente, avec cette boursouflure caractéristique, reprise par la suite par Aston Martin F1, sur la partie extérieure et supérieure du ponton.

La partie inférieure du ponton avait impressionné dès les premiers essais hivernaux de Barcelone – Red Bull n’ayant pas montré sa voiture avant de l’envoyer en piste – avec un véritable couloir pour le flux d’air sur le ponton, et des entrées d’air très avancées et sculptées autour du cockpit.

L’aspect globalement très sculptural de la RB18, en opposition notamment à la solution sans pontons de Mercedes, a permis à l’équipe de faire drastiquement évoluer sa monoplace en matière de traînée et de performance aérodynamique, ce qui en fait actuellement une des F1 les plus rapides en ligne droite.

Les changements moins importants

Au début de l’été, Red Bull a fait évoluer la partie arrière de sa RB18, en sculptant davantage le capot moteur (photo du bas sur le visuel en tête de l’article). Celui-ci présente un creux bien plus important au-dessus de la partie arrière des pontons, ce qui permet d’augmenter la quantité d’air atteignant l’aileron arrière et le beam wing, qui se situe à la base de l’aileron arrière.

Outre ces évolutions très visuelles, qui consistent également à des ailerons et des configurations spécifiques aux circuits, Red Bull a modifié les suspensions de la RB18. Seule la partie avant n’a pas vraiment évolué, comme c’est le cas sur beaucoup de monoplaces.

Le plancher a également été une zone très prisée par les ingénieurs de l’équipe autrichienne pour apporter des changements. Cela a notamment été le cas sur la partie avant du plancher, où se trouvent les dérives verticales dirigeant l’air sous le plancher, dans les canaux qui génèrent l’effet de sol.

Les parties extérieures du plancher ont également changé à plusieurs reprises, souvent pour accompagner les diverses modifications que l’on a pu constater sur la carrosserie et les suspensions de la RB18.

Quel bilan pour ces évolutions ?

Régulièrement en retrait face à Ferrari lors des premières courses de la saison, Red Bull a vite corrigé le tir en matière de performance. L’évolution apportée à Imola, qui a notamment permis à la RB18 de gagner près de 10 kilos sur la balance, a placé l’équipe autrichienne devant la Scuderia.

L’équipe se plaint aujourd’hui d’avoir toujours une monoplace trop lourde, mais ne met pas la priorité sur le gain de poids lorsqu’elle apporte des pièces. Pour le moment, force est de constater que cette stratégie fonctionne.

Récemment, les évolutions apportées par Ferrari ont redonné un léger avantage à la Scuderia sur un tour, et parfois en rythme de course, notamment en Autriche et en France. Mais Red Bull continue de jouer au même niveau grâce à ses nombreuses évolutions, et se démarque en plus sur les plans opérationnel et stratégique.

Avec une avance commençant à être plus que cruciale pour l’obtention des titres mondiaux, Red Bull pourra se permettre de rapidement passer à la monoplace 2023. Compte tenu de la base de travail que représente la RB18, il est toutefois probable que le team mise sur une évolution de sa F1 actuelle.

Leave a Comment

Your email address will not be published.