Une recherche scientifique adventiste à bord du SpaceX à destination de la Station spatiale internationale

Une recherche scientifique adventiste à bord du SpaceX à destination de la Station spatiale internationale

11 août 2022 | Beth Kassab | AdventHealth | Adventist Review

AdventHealth dévoile les secrets de la santé musculaire dans l’espace

Lorsque la fusée Falcon 9 de SpaceX a décollé le jeudi soir 14 juillet 2022, elle a emporté avec elle des cellules musculaires données par des habitants du centre de la Floride à destination de la Station spatiale internationale (ISS).

La cargaison fait l’objet d’une expérience menée par une équipe de scientifiques de l’université de Floride et d’AdventHealth afin d’examiner comment la microgravité modifie les cellules musculaires. Les résultats pourraient un jour s’avérer utiles aux astronautes qui passent de longues périodes dans l’espace ou — pour ceux d’entre nous qui sont sur terre — se traduire par de nouveaux moyens de prévenir ou d’inverser la faiblesse développée par les patients confinés au lit ou à mobilité réduite.

« C’est un moment vraiment passionnant pour nous », a déclaré Paul Coen, un chercheur associé à l’Institut de recherche translationnelle d’AdventHealth. « Les puces tissulaires sont comme des laboratoires miniatures qui nous permettront d’étudier comment la microgravité a, non seulement un impact négatif sur la biologie musculaire, mais nous donnera également la possibilité de tester des contre-mesures thérapeutiques. »

Les muscles s’atrophient et s’affaiblissent lorsqu’un patient est incapable de bouger, et Coen, qui étudie l’impact du vieillissement sur la perte musculaire, cherche des indices pour aider les gens à rester plus forts plus longtemps. Les cellules destinées à l’ISS sont divisées en deux groupes : celles recueillies auprès de jeunes adultes et celles recueillies auprès d’adultes plus âgés. Les scientifiques veulent comprendre comment la microgravité peut avoir un impact différent sur les muscles des adultes plus âgés que sur ceux des jeunes adultes.

Le LabCube, de la taille d’une boîte à chaussures, qui contient les puces de tissu musculaire, sera ensuite congelé et conservé avant de revenir sur Terre plus tard dans l’année. Les fragments de tissu seront envoyés à l’université de Floride, où Siobhan Malany, chercheuse principale et professeur à la faculté de pharmacie, effectuera un certain nombre de tests pour déterminer l’impact de la microgravité sur les cellules.

Il s’agit du deuxième lancement dans l’espace de cellules musculaires humaines collectées à AdventHealth après le décollage du premier lot en 2018. La nouveauté cette fois-ci est la stimulation électrique intégrée dans les puces tissulaires afin que les chercheurs puissent simuler la contraction des cellules musculaires à bord de l’ISS. L’objectif est de comprendre comment la contraction pourrait protéger les cellules de la microgravité.

Une étude distincte, mais scientifiquement liée, financée par les National Institutes of Health et dirigée par Coen, est également en cours à l’AdventHealth Translational Research Institute. Il demande aux participants de rester alités pendant dix jours dans l’unité de recherche clinique de l’institut et compare la masse musculaire, la condition physique et d’autres variables de santé avant, pendant et après cette période de dix jours. Les personnes participant à l’étude ne peuvent pas se lever et se promener, mais elles peuvent lire, faire défiler leur téléphone ou regarder la télévision ou des films.

« Les chambres de notre unité de recherche clinique sont joliment meublées et sont vraiment confortables », a déclaré Coen. « En général, nos participants passent un assez bon moment pendant leur séjour de dix jours chez nous. »

Les résultats de la recherche sur l’espace et l’alitement pourraient un jour aider les gens à se rétablir plus rapidement après de longs séjours à l’hôpital ou, peut-être, à combattre un jour les changements musculaires naturels provoqués par le vieillissement, ont déclaré les chercheurs.


Abonnez-vous au BIA par Telegram.

Recevez les dernières informations sur votre portable sur le canal Telegram @adventisteorg ou flashez ce code :

Abonnez-vous au BIA par e-mail. C’est gratuit !

Flashez le code ou suivez ce lien puis introduisez votre adresse e-mail. Ensuite, confirmez l’abonnement par e-mail.

Leave a Comment

Your email address will not be published.