Bouteilles d'eau

Rappel massif en France : ne buvez surtout pas les bouteilles d’eau de cette marque…

Voici quelques mois déjà que la France se trouve totalement chamboulée par l’affaire Buitoni. L’affaire qui a tout commencé. Depuis, les responsables se montrent très prudents. Désormais, les bouteilles d’eau doivent faire l’objet d’une vigilance accrue. Le site officiel du ministère de la Santé a mis en garde les consommateurs, le 11 mai dernier, qu’une marque d’eau minérale devait être évitée à tout prix. Il s’agissait d’une eau minérale pétillante Claudia de 1,5 litre. Mais également l’eau minérale gazeuse naturelle de 0,5 litre de la marque Clavdia. Ce rappel concerne ces deux produits, puisqu’ils peuvent être dangereux pour la santé des consommateurs. Et ce, en raison de la présence de Staphylococcus aureus dans l’eau.

Les bouteilles d’eau sous vigilance

Depuis déjà plusieurs mois, de nombreux produits font l’objet de rappels sur tout le territoire français. Et le moindre que l’on puisse dire, est que les consommateurs éprouvent de plus en plus de difficultés à accorder leur confiance à ce secteur. À cause des rappels qui ont lieu chaque semaine, les Français ne parviennent plus à savoir que manger et que jeter. Si la nourriture fait très souvent l’objet de contrôles, il faut aussi être très vigilant en ce qui concerne l’eau. De nombreux Français préfèrent en effet acheter de l’eau en bouteille pour échapper à la contamination au robinet. Or, l’association Agir pour l’environnement a dévoilé un constat inquiétant.

Selon cette association, de nombreuses bouteilles d’eau recèlent des microplastiques. Huit bouteilles sur dix présenteraient une contamination. Pour cette étude, Agir pour l’environnement a sollicité le laboratoire Labocea, spécialisé dans ces recherches. L’association a ainsi dévoilé : « Appliquant un protocole particulièrement prudent, Labocea a identifié entre 1 et 121 microparticules de plastique par litre. Au total, le laboratoire a mis en évidence quatre types de plastiques différents ».

« On croit acheter de l’eau pure, mais elle contient du plastique »

Agir pour l’Environnement a également révélé : « Au vu de leur nature, il semble que l’essentiel de ces microplastiques proviennent de la bouteille, du bouchon. Et du processus d’embouteillage ». Sans oublier d’ajouter : « Soumises à de fortes chaleurs et à la lumière, ces bouteilles d’eau pourraient relarguer des quantités de microplastiques encore plus importantes ». Certaines marques font également l’objet d’une vigilance accrue. Les bouteilles d’eau de marques très réputées. À savoir : la Badoit, Carrefour, la Cristaline, l’Evian. Mais également le Perrier, le Volvic et le Vittel. La bouteille « kids » de cette dernière marque renferme 121 microparticules. Un véritable risque pour les enfants.

Magali Ringoot, membre d’Agir pour l’environnement, a déclaré : « Pour nous, c’est un scandale. On pense acheter de l’eau pure. Mais elle contient du plastique ». Toutefois, il ne s’agit pas là de la seule raison. Elle a également annoncé : « Le plastique n’a rien à faire dans l’eau embouteillée. Les additifs sont soumis au secret industriel. Donc, nous ne savons pas à quel cocktail chimique, nous sommes exposés ». Dans son bilan, l’association indique également que la présence de plastique dans l’eau constitue un grand danger pour les enfants. La raison tient au fait que les enfants boivent souvent des bouteilles d’eau en plastique. Selon l’association, une grande vigilance pour protéger les plus jeunes devient nécessaire.

L’État doit protéger notre santé et l’environnement

Agir pour l’Environnement annonce : « On ne peut pas accepter de laisser les industriels de l’eau embouteillée vendre une eau polluée par le plastique. Mais présentée comme soi-disant ‘pure’ ». L’association a par ailleurs ajouté : « Et en plus 300 plus chère que l’eau du robinet ! L’État doit protéger notre santé et l’environnement. En priorité celle des enfants. Et ce, en faisant en sorte que la chaîne alimentaire ne soit pas polluée par le plastique ». Finalement, l’association a tiré une conclusion sur ces bouteilles d’eau. « Il faut sortir du plastique jetable au plus vite. Il faut commencer par interdire les bouteilles en plastique ». Une certitude, ce rapport n’a pas manqué de tracasser de nombreuses familles.

Et pour cause, de plus en plus de Français achètent des bouteilles d’eau pour échapper aux bactéries qui peuvent se trouver dans le robinet. Or, il semble que même les bouteilles d’eau présentent un danger pour notre santé. Il reste à voir si l’industrie choisira de s’exprimer sur le sujet. L’association espère également que l’État se sensibilise à la question. Nous devrons patienter avant d’en savoir plus ! 

 

Leave a Comment

Your email address will not be published.