"La meilleure équipe a gagné", "L'Ibrox en ébullition", "ils n'ont rien tenté": l'USG a pris l'eau contre les Rangers

“La meilleure équipe a gagné”, “L’Ibrox en ébullition”, “ils n’ont rien tenté”: l’USG a pris l’eau contre les Rangers

Après le calme vient la tempête. La semaine dernière, les Unionistes n’avaient fait qu’une bouchée des Rangers à Louvain (2-0). Une semaine plus tard, les Bruxellois ont mordu la poussière dans un Ibrox Stadium chauffé à blanc avec ses 50 000 supporters. Après le match aller, les médias n’avaient pas été tendres avec les Ecossais. Le son de cloche est forcément différent après la remontada des hommes de Giovanni van Bronckhorst. Revue de presse.

“Incroyable”

Mené 2-0 avant la rencontre, les Rangers ont donc renversé la vapeur face à des Bruxellois apathiques. Malgré ce déficit, certains suiveurs pensaient déjà cette remontada possible. A l’image de l’ancienne gloire du club, Ally McCoist. “Je n’ai jamais douté d’eux”, a-t-il commencé pour talkSPORT breakfast show. L’ancien attaquant aux 251 goals a évidemment souligné l’ambiance incroyable de l’Ibrox Stadium. “C’était tout simplement incroyable. Une atmosphère superbe. Grâce aux supporters, je savais que nous avions de bonnes chances de revenir. Même si cela allait forcément être difficile. La règle du but à l’extérieur, qui a été supprimée, nous a également aidés, car il n’y a plus de calcul à faire et vous pouvez jouer libéré.”

©BELGA

Pour Richard Foster, un joueur a littéralement crevé l’écran: Malik Tillman. Prêté par le Bayern Munich, il est parvenu à tromper Moris après une mauvaise sortie de l’expérimenté gardien. “C’est un athlète incroyable. Il est environ un mètre au-dessus du gardien sur son but !” Même son de cloche pour la BBC sur son site internet qui a nommé le joueur homme du match.

A la fin de la rencontre, le ‘man of the day’ était très ému par cette victoire. Une image qui a fait frémir Craig Moore, ancien défenseur des Gers. “Son émotion, c’est la raison d’être de ce club”, a-t-il déclaré à Rangers TV. “A mon avis, de nombreux supporters ont également dû avoir la larme à l’oeil parce que cette rencontre était émouvante. Tout comme la réaction de l’homme du match. C’est un objectif énorme qui amène les Rangers à cette prochaine étape de qualification avec l’espoir toujours d’accéder à la Ligue des champions.”

“De loin la meilleure équipe”

Au-delà des performances individuelles, le média national anglais estime surtout que cette victoire est amplement méritée. “Bien qu’émoussés au match aller, les Rangers étaient de loin la meilleure équipe de Glasgow”, affirment nos confrères. D’autant plus que statistiquement parlant, les Rangers étaient loin d’être favoris car ils n’avaient jamais remonté un déficit de deux buts en Coupe d’Europe. “Au lieu d’un désastre, cette double confrontation restera comme une frayeur. Mais avec un Ibrox en ébullition, tout est possible. Les supporters peuvent rêver d’une autre saison mémorable sur la scène européenne.”

Pour Sky Sports, les joueurs des Rangers ont tout simplement créé l’histoire en renversant l’USG. “Les Rangers n’avaient jamais surmonté une défaite 2-0 à l’extérieur lors du match aller d’une rencontre européenne avant ce match. La saison dernière, certaines rencontres à l’Ibrox ont été épiques pour atteindre la finale de l’Europe League. On peut dire que celui face à l’Union a atteint des sommets similaires.”

“Ils n’ont rien tenté”

En Belgique, l’ambiance est forcément moins électrique. Selon Marc Degryse et Jan Mulder, l’USG a été très (trop) décevante. “Cette défaite n’est pas honorable, ils n’ont rien tenté pour gagner la rencontre”, a déclaré le second dans des propos repris sur Het Laatste Nieuws. Même son de cloche pour l’ancien attaquant du Club de Bruges et du RSCA. “Avant la rencontre, Jan Mulder avait dit que les gens sous-estimaient l’Union. Je crois qu’ils se sont sous-estimés eux même”, a-t-il déclaré.

"La meilleure équipe a gagné", "L'Ibrox en ébullition", "ils n'ont rien tenté": l'USG a pris l'eau contre les Rangers
©BELGA

Mulder a ensuite fortement attaqué Karel Geraerts: “Ils ne peuvent s’en vouloir qu’à eux même. L’entraîneur a mis en place un schéma de jeu contre nature. Après la mi-temps, ils n’ont créé aucune occasion. Cela est dû à la timide composition dictée par le coach.”

Même son de cloche de la part du Nieuwsblad. Dans son Édito, Ludo Vandewalle, a estimé que l’Union “n’était que l’ombre d’elle même”. “L’inexpérience d’Union a tué les Bruxellois. Le vice-champion n’était qu’une ombre de l’équipe qui a affronté les Rangers la semaine dernière. Ajoutez à cela les gaffes de Van der Heyden et Moris et le sort était scellé. Maintenant, la phase de groupes de la Ligue Europa attend l’USG.”Une maigre consolation vu les rêves bruxellois. Mais une consolation tout de même.


Leave a Comment

Your email address will not be published.