Test – Hard West 2: Combat tactique dans l’ouest démoniaque

Test – Hard West 2: Combat tactique dans l’ouest démoniaque

Le RPG tactique au tour par tour Hard West possède une suite depuis quelques jours. La nouvelle production de Good Shepherd Entertainment nous emmène dans un Far West teinté d’apparitions démoniaques.

Si vous êtes un amateur du genre des RPG tactiques au tour par tour, ou simplement un amoureux du Far West, vous vous souvenez peut-être de Hard West. Il s’agit d’un titre paru en 2015 sur PC développé par le studio polonais CreativeForge Games. La licence a cependant changé de main, mais pas de pays puisque cette suite est développée par Ice Code Games, un autre studio basé dans la capitale polonaise. Hard West 2 propose une nouvelle aventure dans l’ouest Américain, mais pourtant remplie de surnaturel.

Le jeu commence par une bataille sur un train en marche.

Nous incarnons Gin Carter et sa bande, des hors-la-loi bien décidés à s’approprier tout l’or que transporte le “train fantôme”, un convoi entouré de mystères. Une fois à bord, le train se transforme et les quatre bandits tombent nez à nez avec une horde de démons, ainsi qu’avec la divinité Mammon, prenant la forme d’un homme possédant des pouvoirs maléfiques. Celui-ci vole l’âme de Gin et de ses compagnons, mais l’intervention de Flynn, une jeune femme possédant des pouvoirs magiques, permet à notre héros de s’en sortir. Gin et Flynn atterrissent alors dans une plaine enneigée et partent à la recherche des autres membres du groupe, avec pour but final de retrouver Mammon et de récupérer ce qu’ils ont perdu.

Tout comme son prédécesseur, Hard West 2 est un RPG tactique au tour par tour qui propose également des éléments narratifs en dehors des combats. Tout au long du jeu, il faut se balader dans plusieurs environnements où se trouvent de nombreux points d’intérêts avec lesquels nous pouvons interagir. Ceux-ci proposent de petits événements scénarisés avec des choix qui permettent d’obtenir des objets, de l’argent et même de débloquer des personnages pour notre équipe. C’est aussi dans ces phases qu’il est possible d’effectuer des quêtes secondaires et de prendre part à des batailles optionnelles. Nous pouvons par ailleurs nous arrêter à tout moment pour nous entretenir avec les membres de notre groupe. Un système d’affinité permet d’en savoir plus sur eux et de débloquer de nouveaux choix lors des petites phases scénarisées. Malgré ces aspects, les mécaniques de RPG restent plutôt légères. Il faut bien gérer notre équipement et un système de cartes permet à nos personnages de gagner des bonus non négligeables, mais il n’y a pas de niveaux et la gestion des statistiques va au plus simple.

Les événements scénarisés ont une mise en scène minimaliste.

Si le scénario reste sympathique à suivre, les pérégrinations de notre groupe ne sont pas toujours des plus passionnantes. Le titre n’est pas non plus visuellement renversant malgré une direction artistique efficace. Hard West 2 propose une mise en scène minimaliste et majoritairement textuelle durant les phases d’exploration de la carte, les dialogues sont soutenus par de très jolies illustrations dessinées. Pour apporter un peu de dynamisme à ces phases, les dialogues sont très efficacement doublés en anglais. Les musiques sont aussi sympathiques, sans pour autant être marquantes.

Les combats se déroulent classiquement sur des cartes variées et qui amènent parfois un peu de verticalité. Nous contrôlons un maximum de quatre personnages et nous devons atteindre différents objectifs ou venir à bout de tous les pistoleros et autres créatures démoniaques qui rôdent. Chaque personnage jouable possède ses propres compétences. Quand vient notre tour d’agir, nos personnages possèdent des points d’actions que l’on peut alors dépenser pour les déplacer ou attaquer les ennemis. Dépendant de nos positions et des armes utilisées, nos attaques ont plus ou moins de chance de toucher et d’infliger des dégâts. Être malchanceux accumule cependant des points de chance que l’on peut dépenser pour augmenter nos probabilités de réussite. En cas d’élimination d’une unité adverse, le personnage regagne tous ses points d’actions, une mécanique redoutable qui permet de continuer à agir.

Les compétences des personnages peuvent faire la différence en combat.

Le gameplay ne réinvente pas le genre, mais se montre tout de même très efficace. Les compétences des différents personnages permettent différentes approches dans des terrains de jeu fort bien pensés. Cependant, l’expérience Hard West 2 se montre parfois impitoyable. Le titre propose trois modes de difficultés, et chacun d’entre eux restent au moins un minimum exigeant. Même si un mode “facile” est proposé pour suivre l’histoire, il ne faut pas pour autant jouer sans réfléchir et en se précipitant. Dans tous les cas, les ennemis vous puniront à chaque erreur de jugement. C’est également valable en dehors des combats puisqu’il faut gérer les points de vie de nos personnages qui restent au point où ils étaient à la fin de la dernière bataille si l’on ne s’arrête pas à l’hôpital (moyennant finance) ou si l’on ne consomme pas des objets de soins.

Hard West 2 possède une narration soignée et un système de combat classique mais efficace, le titre n’échappe pourtant pas à quelques petits soucis, comme la verticalité des cartes qui peut parfois nous empêcher d’avoir une vue très précise du terrain de jeu. Malgré tout, le titre propose un déroulé intéressant et de très bonnes idées.

Conclusion

En 2015 sortait un certain Hard West, un jeu de rôle tactique au tour par tour développé par le studio polonais CreativeForge Games. C’est sept ans plus tard qu’une suite est confiée à un autre studio du même pays, le studio Ice Code Games, qui s’est occupé de raconter une nouvelle histoire dans l’ouest Américain. Hard West 2 raconte les aventures de Gin, un hors-la-loi qui se lance dans le pillage d’un mystérieux train en compagnie de ses acolytes. Le train va vite se métamorphoser et invoquer des démons ainsi que la divinité Mammon. Ce dernier aspire alors l’âme des personnages, s’ensuit une quête où le groupe va tout faire pour retrouver ce qu’ils ont perdu. Le titre propose des affrontements tactiques au tour par tour dont les mécaniques sont classiques, mais efficaces. Plusieurs idées très intelligentes viennent s’y greffer, à l’image d’un système qui permet à notre personnage d’agir à nouveau lorsqu’il abat un ennemi. Une mécanique qu’il faudra apprendre à maîtriser pour s’en sortir face à la difficulté parfois trop prononcée du jeu. En dehors des combats, Hard West 2 prend une tournure plus narrative, avec beaucoup de texte et de choix qui nous apportent argent et objets supplémentaires. Les mécaniques de RPG sont légères, mais viennent sauver des phases parfois peu passionnantes. Avec une direction artistique efficace, qui nous montre souvent de belles illustrations, l’aventure reste très sympathique à parcourir malgré quelques fausses notes.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l’actu, des tests et bons plans.

Hard West 2

On aime :