Le Pr Ronit Satchi-Fainaro

Portrait: Le Pr Ronit Satchi-Fainaro, Dans Le Classement Forbes Des 50 Meilleures Scientifiques Israéliennes

Certains de ses développements dans la recherche sur le cancer ont notamment été commercialisés

Classée 24e sur 50 le mois dernier au palmarès des femmes les plus influentes d’Israël du magazine économique Forbes, la chercheuse Ronit Satchi-Fainaro a su se faire une place de choix parmi les scientifiques les plus renommées du pays, grâce à son excellence dans le domaine de la recherche sur le cancer. Qui est cette spécialiste réputée?

Très jeune, Ronit Satchi-Fainaro se destine à la danse classique mais une tragédie familiale bouleverse ses plans de carrière. A l’âge de 19 ans, alors qu’elle effectue son service militaire en Israël, son père, atteint d’un cancer de l’estomac, meurt brutalement des suites de la chimiothérapie. Ce drame est pour elle un élément déclencheur: sa vie sera consacrée à la lutte contre le cancer. 

Un parcours multidisciplinaire sans faute

Elle débute ses études à la faculté de médecine de l’Université hébraïque de Jérusalem, puis obtient un doctorat en chimie des polymères de l’Université de Londres en 1999. Ronit Satchi-Fainaro ajoute ensuite à son impressionnant CV deux post-doctorats: l’un du département de recherche cellulaire et immunologie de l’Université de Tel Aviv et l’autre de l’école de médecine de Harvard sur la biologie du cancer et des vaisseaux sanguins.

Elle travaille depuis 15 ans à l’Université de Tel-Aviv, comme professeur au département de physiologie et pharmacologie de la Faculté de médecine mais aussi comme directrice du centre de recherche sur la biologie du cancer. Ronit Satchi-Fainaro est également à la tête du laboratoire de recherche du cancer et de nanomédecine de l’Université de Tel-Aviv, qui regroupe 30 chercheurs: “Mme Satchi-Fainaro dort 4h par nuit, elle est incroyablement dynamique. Elle est très aimée par ses étudiants et proche d’eux. Ils font même de la course à pied ensemble”, raconte Sivan Cohen-Wiesenfeld, directrice du site de l’association française de l’Université de Tel-Aviv à i24NEWS.

Cette maman de trois garçons, qui ne s’arrête jamais, fait également partie du conseil d’administration de l’hôpital Rambam à Haïfa et des industries pharmaceutiques Teva. 

Le Pr Satchi-Fainaro travaille dans des comités scientifiques d’universités étrangères comme celle de Lisbonne et a reçu des dizaines de récompenses internationales dont le prix de la fondation américaine de la recherche sur le cancer en 2021. En 2012, elle est nommée femme de l’année par le magazine Forbes Israel, puis en 2019 par le magazine Lady Globes Israel. 

Le cancer, son domaine de prédilection

“Ce qui l’intéresse particulièrement, ce sont les questions telles que ‘qu’est-ce qui fait que les cellules cancéreuses peuvent rester dormantes pendant des années, et se réveiller tout d’un coup et devenir agressives? Pourquoi le cancer attaque-t-il un organe plutôt qu’un autre pour développer des métastases? Existe-t-il des sous populations de tumeurs avec un plus grand potentiel cancérigène et comment peut-on arriver à cibler ces cellules qui sont plus dangereuses que les autres pour les éradiquer?” décrypte Sivan Cohen-Wiesenfeld, titulaire d’un PHD de l’Université de Tel-Aviv.

Parmi ses réussites, Ronit Satchi-Fainaro compte à son actif le développement d’un modèle en 3D à partir de cellules cancéreuses du patient. Les chercheurs font circuler le sang du patient dans ce modèle qui comprend le système immunitaire du malade et cela permet de tester des médicaments sans faire les essais sur le patient lui-même. 

En 2021, elle a identifié une protéine responsable du mécanisme de formation du cancer du cerveau. Elle a également développé une méthode de délivrance de médicaments contre le cancer, qui permet d’envoyer simultanément deux substances médicamenteuses directement sur la cellule cancéreuse, en les véhiculant sur un nano polymère biodégradable qui délivre le médicament à la cellule atteinte.

“En 2019, Ronit a mis au point un vaccin contre le cancer du mélanome qui a été testé efficacement sur des modèles murins (souris). Certains de ses développements ont déjà notamment été commercialisés. En 2017, l’organisme Ramat de l’Université de Tel-Aviv a signé un accord avec une société allemande, pour le développement d’un médicament contre le cancer basé sur une technologie développée dans le laboratoire du Pr Satchi- Fainaro”, a déclaré Sivan.

Enfin, le Pr Satchi-Fainaro a développé un traitement qui inhibe le cancer du pancréas et un nanomédicament qui permet de maintenir en sommeil le cancer des os. Elle est aussi l’auteur de nombreuses publications scientifiques.

De nos jours, développer un remède contre le cancer prendrait environ une quinzaine d’années et coûterait 2,6 milliards de dollars, ses recherches pourraient donc constituer une avancée majeure dans le traitement des malades.

Caroline Haïat est journaliste pour le site français d’i24NEWS

Leave a Comment

Your email address will not be published.