Les smartphones Oppo et OnePlus vont-ils être interdits en Europe ?

Les smartphones Oppo et OnePlus vont-ils être interdits en Europe ?

Oppo et OnePlus ont suspendu leurs ventes de smartphones en Allemagne. Les deux marques ont perdu une bataille judiciaire contre Nokia. L’équipementier finlandais accusait les deux filiales de BBK Electronics d’avoir illégalement utilisé ses technologies 4G/ 5G sans payer de licences. On fait le point sur la situation.

Oppo et OnePlus, deux marques détenues par le groupe chinois BBK Electronics, ont suspendu leurs ventes de smartphones et montres connectées en Allemagne. La boutique officielle allemande des deux marques est désormais presque entièrement vide.

Sur le site d’Oppo, on ne trouve plus aucun produit en vente. La situation est similaire sur le magasin de OnePlus. Il n’y a plus de smartphones mis en avant. De même, la section montres connectées est vide. Par contre, on peut toujours acheter des écouteurs sans-fil, comme les Nord Buds, et des accessoires. Pour l’heure, les smartphones et montres des deux marques sont toujours disponibles chez des revendeurs allemands.

Lire également : plongée au coeur de la vision photo d’Oppo, avec Simon Liu, son excentrique directeur

Oppo et OnePlus suspendent leurs ventes de smartphones en Allemagne

Le retrait d’Oppo et OnePlus du marché allemand fait suite à une décision des tribunaux, rapportent nos confrères de WinFuture. Mi-juillet, l’équipementier finlandais Nokia a remporté une bataille judiciaire contre les deux fabricants. Le groupe accusait en effet Oppo et OnePlus d’avoir illégalement utilisé ses technologies 4G/ 5G. Les deux marques sont en litige avec Nokia depuis plusieurs mois.

D’après Nokia, les deux marques n’ont pas payé les redevances obligatoires pour pouvoir exploiter ses technologies réseau. Les smartphones Oppo et OnePlus étaient donc vendus illégalement sur le marché allemand, sans licence pour l’utilisation des brevets 4G/ 5G. La justice a donné raison à Nokia à deux reprises. De facto, Oppo et OnePlus ont été contraints de retirer leurs smartphones de la vente en Allemagne.

« Le tribunal régional de Mannheim a statué pour la deuxième fois, cette fois sur la base d’un brevet essentiel standard cellulaire, qu’Oppo utilise les technologies brevetées de Nokia dans ses smartphones et les vend illégalement sans licence », déclare Nokia dans un communiqué de presse relayé par le site NokiaPowerUser.

Pour mémoire, Oppo était parvenu à s’entendre avec Nokia en 2018. La marque chinoise avait accepté de payer les taxes liées à l’utilisation des brevets. La taxe s’élèverait à 1,50 € par appareil. Malheureusement, cet accord a expiré l’année dernière. Le groupe finlandais n’a pas réussi à renégocier un nouvel accord avec les marques. En réaction, Nokia a lancé des poursuites judiciaires dans plusieurs pays d’Europe et d’Asie.

« Le tribunal a également conclu que Nokia avait agi équitablement. Malgré de longues négociations, Oppo a refusé d’accepter une licence à des conditions équitables et a rejeté les propositions visant à arbitrer le désaccord », souligne le fournisseur d’équipement réseau.

D’autres marques détenues par BBK, comme Vivo et Realme, sont également dans le viseur de Nokia. La firme a déposé des plaintes similaires à l’encontre des deux marques. En parallèle, Nokia a passé des accords de licence, valables plusieurs années, avec de nombreuses marques de smartphones, comme Samsung, Huawei, Xiaomi, Apple ou encore Lenovo.

Pas d’interdiction en France

En théorie, la question des brevets impayés concerne tous les smartphones OnePlus et Oppo vendus dans le monde. Concrètement, il suffirait qu’un tribunal ayant autorité dans un autre pays se calque sur la justice allemande pour que les smartphones soient interdits ailleurs.

La décision du tribunal de Mannheim pourrait servir d’exemple pour d’autres tribunaux. D’ailleurs, des plaintes analogues ont été déposées par Nokia dans plusieurs autres régions en 2021. L’été dernier, l’entreprise finlandaise regrettait qu’Oppo ait rejeté plusieurs « offres justes et raisonnables ».

Pour l’heure, l’interdiction reste néanmoins limitée à l’Allemagne. Contactée par nos soins, la filiale française d’Oppo se veut d’ailleurs rassurante.

« Cette situation ne concerne que l’Allemagne. Les autres marchés ne sont pas touchés. L’injonction se limite à une suspension provisoire des ventes et de la commercialisation des produits concernés par les canaux appartenant à OPPO, en Allemagne », rassure Oppo France.

Oppo pointe également du doigt la position de Nokia. La marque chinoise estime que le spécialiste des télécommunications s’est montré très prompt à lancer des poursuites judiciaires à son encontre.

« En tant que propriétaire de nombreux brevets 5G, OPPO accorde une grande importance au rôle de la propriété intellectuelle dans l’innovation. Nous avons l’habitude d’établir des accords de licences croisées avec de nombreuses entreprises de premier plan et nous nous engageons à promouvoir un écosystème de propriété intellectuelle sain. Le lendemain de l’expiration du contrat 4G d’OPPO et de Nokia, Nokia a immédiatement saisi la justice après avoir demandé des frais de renouvellement déraisonnablement élevés », regrette la marque chinoise.

Sans surprise, Oppo s’engage à tout mettre en œuvre pour faire son retour en Allemagne dans les plus brefs délais. En attendant, les terminaux de la marque continueront de fonctionner sans le moindre problème. Oppo se dit toujours en mesure de déployer des mises à jour Android sur les smartphones en circulation sur le territoire allemand.

« Notre engagement à long terme sur le marché allemand reste le même et nous travaillons de manière proactive avec les parties concernées pour résoudre le problème en cours. En dehors de la suspension provisoire des ventes et de la commercialisation des produits concernés par les canaux appartenant à OPPO, OPPO poursuivra ses activités en Allemagne. Pendant ce temps, les utilisateurs peuvent continuer à utiliser les produits OPPO, accéder aux services après-vente, recevoir les futures mises à jour du système d’exploitation, et plus encore », détaile Oppo.

Source :

WinFuture

Leave a Comment

Your email address will not be published.