Presse Santé

les causes et les remèdes les plus efficaces.

La myalgie ou les douleurs musculaires peuvent se manifester sur de nombreuses parties du corps et de multiples manières. En médecine, on parle très souvent de polymyalgie rhumatismale et de fibromyalgie. La première se caractérise par des douleurs au niveau de la tête. La seconde concerne surtout les muscles et les tissus mous de notre organisme. Que faire en cas de douleurs musculaires ? Pour trouver un traitement efficace sur le long terme, il convient d’abord de comprendre d’où elles proviennent.

Les douleurs musculaires : quand votre corps vous parle !

Le corps humain possède de plus de 600 muscles. Ce sont des groupes de fibres en faisceaux pouvant se contracter ou se raccourcir. Ces contractions sont à l’origine des mouvements de notre corps. Comme c’est le cas de tous nos organes, nos muscles peuvent aussi devenir un siège de douleur.

Quelles sont les causes possibles ?

La douleur musculaire aiguë survient généralement suite à un contexte s’y prêtant. Le plus souvent, ce symptôme se déclare après un traumatisme musculaire ou une blessure. On parle alors de claquage de muscle.

La douleur se fait ressentir au niveau du dos, du cou, de l’aine ou du mollet. Elle peut être accompagnée d’une entorse quand ce sont des tissus mous qui subissent la lésion : ligaments ou tendons. Les genoux, les chevilles et les poignets sont les zones du corps le plus fréquemment touchées par ce type de lésions.

Surmenage musculaire.

Une douleur musculaire peut également survenir suite au surmenage d’un muscle qui n’a pas forcément été habitué à être travaillé. Les courbatures touchent surtout des personnes un peu trop enthousiastes qui décident sur un coup de tête de s’entraîner. Toutefois, cela peut aussi arriver après une sollicitation excessive de l’articulation. Par conséquent, on se retrouve avec les muscles environnants très douloureux.

Le lumbago ou spasmes musculaires dans le dos sont souvent le résultat d’un effort physique non maîtrisé. Par exemple, en soulevant un objet lourd, il est possible que vous ressentiez des douleurs intenses au bas du dos.

Le stress.

Il existe aussi des douleurs musculaires sans effort, c’est-à-dire qu’elles n’ont pas été provoquées par un traumatisme ou un surmenage. Les causes les plus récurrentes sont le stress et la tension. Ces derniers peuvent entraîner de fortes raideurs au niveau des muscles, le plus souvent au niveau du cou.

Les infections virales.

Les infections virales, comme la grippe ou le rhume, envoient très fréquemment des symptômes généralisés. Les douleurs musculaires en font partie. Très souvent, c’est tout le corps qui est concerné.

Quels sont les remèdes ?

Le repos :

La plupart des douleurs musculaires aigües peuvent être traitées assez facilement. Le repos s’impose notamment si elles sont liées à un surmenage ou à une blessure. Cela induit aussi à une cessation de l’activité le temps que la douleur disparaisse. Sur le coup, vous pouvez appliquer une compresse de glaces ou un bloc réfrigérant pour apaiser votre souffrance.

Les analgésiques :

Les médecins prescrivent notamment des analgésiques dans le cas de douleurs généralisées. Ce médicament agit efficacement en attendant que les muscles se relâchent et que la douleur s’atténue d’elle-même. Cela peut aussi être des produits à base d’huiles essentielles en mesure de guérir les ecchymoses.

Un traitement de la source des douleurs :

Pour les douleurs des muscles causées par une grippe, il convient directement de traiter la maladie qui en est la cause. En même temps, des analgésiques peuvent apporter un soulagement. Une fois la maladie traitée, les douleurs des muscles qui n’étaient que ses symptômes devraient aussi vous quitter.

Les massages :

Dans le cas de douleurs chroniques, il est possible d’essayer les massages. Il convient évidemment de demander le conseil de votre médecin traitant. L’automassage n’est pas recommandé cependant, l’idéal est de consulter un professionnel qui sera en mesure de traiter efficacement vos douleurs musculaires.

Les exercices physiques réguliers :

Certains exercices réguliers peuvent également être efficaces selon la cause. La natation, la marche et le vélo elliptique, sont très appréciés. La pratique de certaines disciplines comme le yoga est aussi conseillée pour les personnes sujettes à la polymyalgie rhumatismale. Il en va de même pour l’amélioration de la qualité du sommeil. Certes, ce point peut sembler être un détail, mais il peut remédier à de nombreux maux, dont les douleurs musculaires.

* Presse Santé s’ efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l’ avis d’un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

Leave a Comment

Your email address will not be published.