Le fils de la princesse Charlotte de Luxembourg joue Louis XVI dans la série Marie-Antoinette après son rôle dans Bridgerton

Le fils de la princesse Charlotte de Luxembourg joue Louis XVI dans la série Marie-Antoinette après son rôle dans Bridgerton

Louis Cunningham, descendant de Louis XIV, interprétera le rôle de Louis XVI dans la nouvelle série événement Marie-Antoinette, qui sera diffusée sur Canal+. Louis Cunningham est le fils de la princesse Charlotte de Luxembourg, elle-même petite-fille de la grande-duchesse Charlotte. Le jeune homme, éduqué à Londres, n’en est pas à son premier rôle de noble. Il avait déjà interprété le personnage fictif de Lord Corning dans la série à succès La Chronique des Bridgerton, disponible sur Netflix.

Lire aussi : August de Sayn-Wittgenstein : prince à la vie comme à l’écran

Louis Cunningham au casting de la série Marie-Antoinette sur Canal+

Canal+ possède déjà un catalogue important de séries royales. Après avoir romancé les histoires des Borgia et des Tudor, la chaîne rentre en France, avec cette fois-ci, Marie-Antoinette en protagoniste. Canal+ s’était déjà intéressée aux rois de France avec sa série Versailles. Cette coproduction, diffusée sur BBC2 au Royaume-Uni, met en vedette l’actrice Emilia Schüle, qui interprétera le rôle principal de Marie-Antoinette.

Louis Cunningham, dont la mère est la cousine germaine du grand-duc Henri de Luxembourg, a fait une première apparition dans la série La Chronique des Bridgerton (Photo : capture d’écran Netflix)

Au casting, on retrouve aussi l’acteur James Purefoy, Gaia Weiss en tant que Madame du Barry, la jeune star montante belge Jonas Bloquet, ou encore un certain Louis Cunningham. Le jeune homme de 24 ans n’est pas encore très connu mais il a tout de même réussi à décrocher le petit rôle de Lord Corning dans la série La Chronique des Bridgerton. Un rôle qui sied à merveille à cet acteur au sang bleu. Son grand-père, le prince Charles de Luxembourg, était le fils de la grande-duchesse Charlotte et le frère du grand-duc Jean.

La grande-duchesse Charlotte de Luxembourg, grand-mère de l’actuel grand-duc Henri, et son époux, le prince Félix de Bourbon-Parme. Charlotte et Félix sont les arrière-grands-parents de Louis Cunningham (Photo : Eddie Worth/AP/ISOPIX)

Lire aussi : Le prince Robert de Luxembourg met en vente 4200 bouteilles de sa cave estimées à 2,65 millions d’euros

Un membre de la famille grand-ducale de Luxembourg est un acteur prometteur

Dans les années 60, durant le règne de son frère Jean, le prince Charles de Luxembourg a rencontré Joan Douglas Dillon. Le mariage sera célébré en février 1967. Un mariage entre un prince de Luxembourg et une roturière déjà divorcée n’était pas fréquent. Le grand-duc Jean a signé un arrêté pour reconnaître et approuver le mariage de son frère. Le mariage fut même considéré comme dynaste, permettant à leurs futurs descendants de figurer dans l’ordre de succession au trône grand-ducal. Joan Douglas Dillon était la fille de Clarence Douglas Dillon, ancien ministre des Finances (Secrétaire au Trésor) des États-Unis.

Clarence Douglas Dillon, Secrétaire au Trésor avec le président John Fitzgerald Kennedy en 1961. Le ministre américain est le père de la duchesse douairière de Mouchy, elle-même la mère de la princesse Charlotte et du prince Robert (Photo : Robert L. Knudsen/Wikimedia Commons – Domaine public)

Le prince Charles et Joan ont eu deux enfants, la princesse Charlotte et le prince Robert. Le prince Charles est décédé en 1977 à 49 ans. Joan, une fois veuve, a épousé en troisième noce, Philippe de Noailles, duc de Mouchy, prince de Poix. Le couple a dirigé le Domaine Clarence Dillon dont Joan avait hérité. Le domaine possède notamment le Château La Mission Haut-Brion. Joan est connue comme la duchesse douairière de Mouchy depuis le décès de Philippe en 2011. Elle est aujourd’hui âgée de 87 ans. Depuis 2008, c’est son fils, le prince Robert, qui est à la tête du domaine.

Lire aussi : La princesse Charlène retrouve tout son éclat au Festival de télévision de Monte-Carlo 2022

Un acteur descendant de Louis XIV

La princesse Charlotte Phyllis Marie de Luxembourg, née en 1967 à New York, fille du prince Charles et de Joan Douglas Dillon, a épousé civilement à Mouchy et religieusement à Saint-Rémy-de-Provence Mark Victor Cunningham en 1993. La princesse, dont le père était décédé en 77, fut emmenée à l’autel par son oncle, le grand-duc Jean. C’est à l’université d’Oxford que Charlotte a rencontré Mark Victor. Elle a étudié les langues modernes puis elle a travaillé dans la finance et la gestion de patrimoine. Son époux a fondé une première société de gestion de portefeuille avec la princesse Dora de Loewenstein.

Charlotte et Mark ont eu trois enfants, Charles, Louis et Donnall, nés en 1996, 1998 et 2002. On peut croiser la famille à Londres, dans le Yorkshire ou un peu plus au nord dans leur maison de campagne. Les descendants de Joan Douglas Dillon ont aussi pour habitude de se retrouver dans la demeure familiale des Dillon à Isleboro Island, dans le Maine.

La princesse Charlotte, cousine germaine de l’actuel grand-duc Henri, est co-fondatrice et aujourd’hui directrice artistique de Turtle Key Arts, qui promeut « la participation aux arts des personnes handicapées, défavorisées et socialement exclues ». Quant à Mark Cunningham, il préside l’association Rainbow Trust Children’s Charity qui soutient les familles dont un enfant est atteint d’une maladie incurable ou en phase terminale.

Lire aussi : Netflix abandonne la production de la série d’animation de Meghan Markle

Louis Cunningham dans La Chronique des Bridgerton avant Marie-Antoinette

Le jeune Louis Cunningham, qui a étudié à Ampleforth, commence à se faire un nom dans le milieu. Il en est seulement à sa deuxième grande expérience mais pas des moindres. La première fois qu’on a pu voir le petit-cousin du grand-duc Henri sur nos écrans, il incarnait Lord Corning dans le premier épisode de la saison 2 de Bridgerton, épisode intitulé Un parfum de débauche.

Louis Cunningham, alias Lord Corning, invite Miss Edwina Sharma à une danse, dans le premier épisode de la saison 2 de Bridgerton (Photo : capture d’écran Netflix)

Louis Cunningham apparaît dans une scène où il invite à danser Miss Edwina Sharma, qui cherche activement un prétendant à marier. Louis Cunningham apparaît aussi dans le clip vidéo de la chanson Crossfire de Rag’n’Bone Man.

Louis Cunningham dans le clip Crossfire (Photo : capture d’écran Youtube/COOC/Jack Turner – Faire Use)

Lire aussi : Le roi Philippe de Belgique : ce descendant de Louis XIV

Dans la série Marie-Antoinette, annoncée par Allociné « comme un biopic historique d’ampleur », Louis Cunningham interprétera le roi Louis XVI. La série s’intéressera à la difficile période d’adaptation de la jeune archiduchesse, qui a 14 ans a quitté l’Autriche pour épouser le Dauphin de France. « C’est encore une jeune enfant têtue et dissipée qui doit se plier aux règles françaises, nombreuses et compliquées. La jeune princesse souffre rapidement de ne pouvoir vivre sa vie comme elle l’entend », peut-on lire dans le résumé de cette série Canal+, écrite et créée par Deborah Davis. Oscar Lesage, Jasmine Blackborow et Jack Arche sont les autres têtes d’affiche de cette série en 8 épisodes.

L’arbre généalogique maternel et simplifié de Louis Cunningham jusqu’à Louis XIV (Image : Histoires Royales)

Louis Cunningham descend lui-même des rois de France, par son arrière-grand-père, le prince Félix de Bourbon-Parme, époux de la grande-duchesse Charlotte. Descendant de la famille royale des Deux-Siciles, des ducs de Parme, des rois de Portugal, il compte aussi un nombre important d’ancêtres issus de familles princières allemandes, et des Habsbourg d’Autriche.

Du côté de la famille américaine de Louis Cunningham, ses origines sont aussi très variées. Après la guerre de Sécession (1861-1865), un certain Samuel Lapowski, un émigré juif polonais, s’installa au Texas où il épousa une Américaine d’origine suédoise. Ses enfants, nés aux États-Unis ont obtenu la nationalité et ont adopté le patronyme Dillon, en référence à une ancêtre française du nom de Dylion. Le Secrétaire au Trésor, Clarence Douglas Dillon, a également ajouté le nom de Douglas de sa mère, d’origine familiale écossaise. Le ministre était le petit-fils de Samuel Lapowski.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014.
Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s’est spécialisé dans l’actualité des royautés.
Nicolas est aujourd’hui rédacteur en chef d’Histoires royales.

nicolas@histoiresroyales.fr


Leave a Comment

Your email address will not be published.