Sondage: 10% des Américains regrettent d’avoir été vaccinés contre le Covid, 15% souffrent d’un nouveau problème de santé suite à la vaccination

Sondage: 10% des Américains regrettent d’avoir été vaccinés contre le Covid, 15% souffrent d’un nouveau problème de santé suite à la vaccination

Selon un récent sondage, 10% des Américains vaccinés contre le Covid‑19 regrettent de l’avoir fait.

En outre, 15% des 1038 adultes qui ont participé à l’enquête ont admis qu’un médecin leur avait diagnostiqué une nouvelle maladie, des semaines ou des mois après avoir été vaccinés.

Children’s Health Defense (CHD) a fait réaliser ce sondage deux ans après le début de l’opération Warp Speed pour connaître la position des gens sur les vaccins Covid et leur état de santé.

Le sondage, réalisé par Zogby Analytics, précise que la marge d’erreur est de +/‑ 3,1 points de pourcentage.

« Le fait que les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) rapportent que plus de 232 millions d’Américains âgés de 18 à 65 ans ont reçu au moins une dose du vaccin Covid‑19, et que 15% des personnes interrogées ont déclaré une affection nouvellement diagnostiquée est préoccupant et doit faire l’objet d’une étude plus approfondie », a expliqué Laura Bono, directrice générale de CHD.

« La technologie du vaccin à ARNm est nouvelle et les essais cliniques ne disposent naturellement pas de données à long terme. Le CHD estime que cette enquête souligne la nécessité d’une étude plus approfondie. »

Soixante‑sept pour cent des personnes interrogées ont bénéficié d’une ou plusieurs injections, tandis que les autres n’ont pas été vaccinées.

Parmi les personnes vaccinées contre le Covid, 6% n’ont reçu qu’une seule dose, alors que les autres ont reçu 2 à 4 injections.

Parmi les pathologies nouvellement diagnostiquées, les plus courantes sont les caillots sanguins (21%), les crises cardiaques (19%), les lésions hépatiques (18%), les caillots dans les jambes et les poumons (17%) et les accidents vasculaires cérébraux (15%).

Soixante‑sept pour cent des participants ont déclaré que se faire vacciner était une bonne décision, tandis que 24% sont restés neutres.

Un autre sondage réalisé au même moment a permis d’interroger 829 adultes américains âgés de 18 à 49 ans. Les résultats montrent que 22% d’entre eux ont signalé une nouvelle affection dans les semaines ou les mois qui ont suivi l’administration du vaccin Covid‑19.

Les principales affections étaient les suivantes : problèmes auto‑immuns, caillots sanguins, accidents vasculaires cérébraux/caillots pulmonaires, lésions hépatiques/caillots dans les jambes/attaque cardiaque, et perturbation du cycle menstruel. Dix pour cent de ces affections étaient graves.

Quatorze pour cent des participants ont regretté de s’être fait vacciner, tandis que 58% ont estimé qu’il s’agissait d’une bonne décision, les autres étant neutres.

Rapports antérieurs

Un cardiologue a signalé au mois de mai à Epoch Times qu’il avait constaté une augmentation des cas d’inflammation cardiaque. Même si les médias ont accordé plus d’attention aux problèmes de caillots sanguins causés par les vaccins Covid, il y a eu beaucoup plus de cas de myocardite, selon son observation.

Certains médecins ont également observé des irrégularités menstruelles attribuables aux vaccins Covid‑19, ce qui, selon le Dr Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, doit faire l’objet d’études plus approfondies.

Au mois de mai également, Epoch Times a fait savoir qu’un cardiologue pédiatrique a dû cesser son activité et a été sanctionné par son conseil d’administration pour ne pas avoir voulu recommander un vaccin à un jeune patient qui avait déjà contracté le Covid.

Le 15 juin, un comité consultatif de la Food and Drug administration (FDA) a recommandé à l’unanimité à la FDA d’accorder une autorisation d’urgence aux vaccins Moderna et Pfizer Covid‑19 pour les enfants âgés de 6 mois seulement.

Le 29 mars, les autorités américaines de réglementation des médicaments ont annoncé qu’elles avaient accordé une autorisation d’urgence permettant l’administration d’une quatrième dose du vaccin à tous les Américains âgés de 50 ans et plus.

Zachary Stieber a contribué à cet article.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C’est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Leave a Comment

Your email address will not be published.