Retour sur la Vague 2 DLC de Mario Kart 8 Deluxe Booster Course Pass

Retour sur la Vague 2 DLC de Mario Kart 8 Deluxe Booster Course Pass

Le moment est enfin venu ! Il en sera de même à chacune des vagues : l’annonce de « nouveaux » circuits à (re)découvrir au sein de celui que l’on ne présente plus, fait toujours son petit effet auprès de la copieuse communauté de joueurs. Chez NT, nous ne faisons pas exception à la règle et c’est avec une belle excitation que nous avons pu découvrir les 8 nouveaux circuits proposés à l’occasion de cette nouvelle vague. Faites chauffer les moteurs, préparez vos peaux de bananes… nous voilà !

Celui que l’on ne présente plus…

Mario Kart 8 Deluxe est disponible sur Nintendo Switch depuis 2017. Les joueurs ont alors pu savourer 32 circuits, aussi jouissifs en solo qu’en multi, en local ou en ligne. Des tournois sont régulièrement organisés, parfois même dans le cadre de grandes soirées festives, publiques, donnant lieu parfois à de belles récompenses. Mario Kart 8 Deluxe fait donc partie de ces jeux qui ont marqué, marquent, et marqueront, des générations. Il n’y avait donc que très peu de risques à prendre quant à la sortie de nouveaux circuits, sur lesquels les joueurs peuvent multiplier toujours plus les coups bas et les accélérations pour tenter de se hisser une place sur la première place du podium.

Bien entendu le jeu orignal est nécessaire pour pouvoir acquérir cette nouvelle vague. Les abonnés du Nintendo Switch Online + Pack additionnel, eux, n’auront rien d’autre à débourser en sus de leur abonnement, et pourront profiter pleinement des multiples vagues sans remettre la main au porte monnaie.

Si vous hésitez encore, voici quelques pistes de réflexions sur l’ensemble des nouveaux circuits disponibles, regroupés sous le chapeau de deux championnats : la coupe navet et la coupe hélico.

 

Menu Mario kart : après l’apéro, l’entrée !

Coupe navet : finalement c’est bon le navet !

  • Escapade à New-York (Tour).

Nous voilà en plein cœur de New-York. Présent au sein de Mario Kart Tour, ce circuit plonge le joueur dans un dédale de jeux de lumières plus ou moins scintillantes. La traversée ne fera pas l’impasse sur la quiétude d’une petite zone plus verdoyante, un parc au cœur de la ville. Les flaques jonchant le sol nous éblouissent à notre passage… malgré ces quelques détails qui sont venus chatoyer notre rétine, cette virée Américaine, aussi séduisante soit-elle n’est pas parvenue à atteindre le niveau de la traversée de Paris, présentée lors de la première vague. La musique environnante rappelle quelques sonorités jazz comme pour permettre aux joueurs de s’imprégner de cet univers New-Yorkais, sans parvenir à lui en insuffler pour autant toute sa ferveur.

La nostalgie nous envahit ! Toutes celles et ceux qui ont emprunté (à outrance !) les circuits de Super Mario Kart sur SNES devraient retrouver au cours de ce parcours de nombreuses émotions d’antan… les briques crèvent l’écran, l’incrustant de vives couleurs. L’univers, bien qu’encore un peu vide, est fidèle à l’original et donne lieu à une véritable retrouvaille de jeunesse. La musique, quant à elle, fait partie intégrante de cette madeleine de Proust, avec une humeur enivrante, quasi psychédélique, lors du dernier tour.

La nostalgie ne nous quitte pas… la Nintendo 64 à elle aussi été le siège de multiples courses enivrées entre amis. À nous les grands bains de sable, tandis que le désert se déploie à l’horizon. Une petite surprise ferroviaire viendra titiller le joueur… Chut ! Nous ne vous en dirons guère davantage…

Aaaaaattention à la crise d’épilepsie ! De la couleur, de la couleur et encore de la couleur. La vivacité du cadre ne doit pas déstabiliser le joueur qui devra faire face à quelques virages serrés avant d’arriver distinctement dans la zone de jeu du flipper. Les billes ne vous feront aucun cadeau… elles nous ont surpris en arrivant par derrière !

Coupe hélico : vous partez avec nous faire un tour sur ces quatre nouvelles pistes ?

Quel joli tracé… lors de notre première invitation à ce parcours, notre impression de couvrir tout une zone d’un territoire était si jouissive. Le circuit est évolutif, avec des environnements variés, des immersions dans des zones distinctes, allant d’une fête foraine avec son beau carrousel et sa roue, jusqu’au plongeon furtif dans une salle de théâtre. Le sol se pare de pavés sur une partie du circuit, illuminant le parcours, le tout sur une musique festive. Une réussite !

La température se rafraîchit, de mignons petits bonhommes de neige envahissent le territoire qui se recouvre d’un manteau neigeux. Si les détails du parcours sont avec évidence moins détaillés que ceux du circuit précédent (puisqu’initialement sur GBA !), le parcours n’en reste pas moins adorable avec de multiples manchots qui viennent faire les fous autour des karts. L’impression de glisse et de fraîcheur est bien présente.. fait frisquet d’un coup vous ne trouvez pas ?

Il fallait bien que cela arrive… notre première chute, alerte grosse sortie de piste ! Les retrouvailles avec les trampolines champignons ne se sont pas très, très bien passées lors du premier tour, oui bon… ce fut mieux ensuite ! Plusieurs chemins sont disponibles selon les préférences du joueur, avec un challenge distinct en fonction du passage emprunté. Dans tous les cas, ce sera saute-mouton sur les champis !

LE circuit tant attendu, puisqu’inédit. Les graphismes sont à la hauteur de nos espérances : c’est coloré, joyeux, simplement mignon. Tout cela donne faim… de la glace partout, des gaufrettes sur lesquelles foncer, des sauts par dizaines et un vide dangereux (naaaaan nous ne sommes pas tombés… et pis, c’est la faute à la carapace rouge aussi, qui attaque toujours au plus mauvais moment…!). Nous émettons néanmoins une petite déception sur le manque de renouvellement du circuit au fil des tours : nous aurions adoré de la glace généreusement fondue sur le parcours, comme si le circuit avait soudainement pris un sacré coup de chaud ! Une bonne surprise néanmoins avec ces rames qui deviennent des rampes d’accélération…

L’entrée Mario, ça donne quoi ? Conclusion :

Mario Kart est toujours, eh oui absolument toujours, (très) fun à jouer, y compris en solo. Rajouter de nouveaux circuits ne peut, assurément, qu’amplifier la frénésie se propageant autour de ce titre depuis des années. La qualité des parcours rajoutés lors de cette nouvelle vague n’est pas à discuter malgré quelques impressions de vide dues à l’âge initial de ces circuits. N’attendez pas une refonte totale…! Le voyage au cœur de Sydney reste notre préféré, avec ses décors incroyables et cette impression de liberté déconcertante. Le circuit inédit n’a pas à se cacher, c’est une réussite ! Mais, plongés dans un tel bain de succès, nous en attendions peut être légèrement plus encore…!

L’avez vous lu ?

L’apéritif Mario (consacré à la première vague), c’est par ici

Leave a Comment

Your email address will not be published.