Confiture de myrtilles surgeles 3 minutes : recette

Confiture de myrtilles surgeles 3 minutes : recette

Vite fait, bien fait ! voici une excellente confiture de myrtilles cuite en 3 minutes à partir de myrtilles surgelées, qui vaut bien des confitures dites « artisanales » vendues au prix fort. Bien sûr, cette recette est possible aussi avec des fruits frais.

Confiture de myrtilles surgeles 3 minutes

Liste des ingrdients

  • myrtilles surgelées (ou pas, si vous avez de la chance)
  • sucre ordinaire : une quantité équivalente au poids de fruits
  • jus de citron : 1 citron pour environ 500 g de fruit

Recette

Laissez décongeler les myrtilles

Ajouter le sucre (un poids équivalent au poids de fruit)

Ajouter le jus de citron

Ecrasez grossièrement en purée (il reste alors des morceaux) ou broyez-les si vous préférez une texture lisse.

Mettez à chauffer sur feu vif, en mélangeant jusqu’à obtenir une ébullition homogène.

Dès que ça bout, arrêtez de mélanger, baissez à feu moyen et chronométrez 3 minutes précisément.

Une fois que le chronomètre sonne, stoppez la cuisson, mélangez une fois le tout pour détacher éventuellement le fond et versez immédiatement dans le pot de confiture, en remplissant presque jusqu’au bord.

Serrez les couvercles et laissez refroidir. C’est fini !

Laissez reposer 24 heures avant de vérifier la prise.

Note : la version lisse, avec une préparation broyée, est une excellente base pour faire des desserts à la myrtille : mousses, bavarois, ou simplement mélangé à un fromage blanc.

Conseils pour russir la recette

La bonne confiture de myrtille, artisanale, la vraie qui a du goût est vendue cher : et c’est normal, puisque c’est un fruit un peu rare qui demande du travail durant la cueillette. Vous pouvez cependant faire vous-même votre confiture de myrtilles, 100 % fruit et sucre, donc toute naturelle, avec une recette simple et rapide et en utilisant tout simplement des myrtilles congelées.

Parce que, évidemment, la plupart des gens n’ont pas un coin à myrtilles où faire leur cueillette.

Et puis, les myrtilles surgelées sont moins coûteuses que les myrtilles fraîches, et présentes dans les rayons en toute saison, même si c’est de la myrtille américaine (de diamètre un peu plus gros), elle est excellente également. Même faite à base de fruits surgelés, votre confiture maison sera bien supérieure à n’importe quelle confiture industrielle. De plus, cette recette à cuisson courte est très rapide à faire.

Outre le gain de temps, cette cuisson rapide préserve les vitamines et donne une saveur plus intense et plus fraîche.

Conservation

Les pots sont remplis d’une confiture dont la température est comprise entre 80 et 95 °C  et fermés aussitôt : cela permet une pasteurisation. Si les couvercles sont hermétiques, la conservation longue est assurée tant qu’ils ne sont pas ouverts.

Le taux de sucre permet ensuite une bonne conservation une fois que le pot est ouvert.

Petite chimie de la confiture de myrtille

La cuisson rapide fait intervenir une molécule de pectine naturellement présente dans la myrtille : la pectine hautement méthoxylée ou HM. La pectine HM se lie pour « prendre » entre 3 et 4 minutes d’ébullition, mais se dénoue si l’ébullition dépasse les 4 minutes. C’est pourquoi il faut mélanger pour homogénéiser l’ébullition (qu’elle commence partout dans la casserole à peu près au même moment) et chronométrer si précisément la cuisson.

Cette réaction chimique, la liaison des pectines HM qui font prendre la confiture, n’a lieu que dans un milieu bien acide, d’où l’apport de jus de citron, et en présence de molécules de sucre. On ne peut donc quasiment pas diminuer la quantité de sucre pour « alléger » cette confiture en calories, où peut-être seulement de 10 %. Déjà, la myrtille est assez pauvre en sucre naturellement pour un fruit.

Si le temps d’ébullition dépasse 4 minutes un autre type pectine peut prendre le relais, mais avec un temps de cuisson plus long : alors, comme pour les confitures habituelles, la préparation doit bouillir doucement jusqu’à épaississement (test de la goutte sur l’assiette froide).

L’importance du jus de citron

Le jus de citron est important pour aider à la gélification de la pectine HM, mais il relève aussi très judicieusement le goût de la myrtille, mettant en valeur son parfum et contrebalançant celui du sucre.

Mais ce jus de citron a un autre rôle important : en augmentant l’acidité, il permet de mieux préserver les vitamines C de la myrtille.

D’autre part, cette recette de confiture à de myrtilles à cuisson courte conserve également plus de vitamines C simplement parce qu’elle est cuite moins longtemps.

Myrtilles américaines et myrtilles françaises

La myrtille française (et même européenne), Vaccinium myrtillus, est présente en France, parfois

encore abondante dans quelques régions montagneuses. Elle a cependant beaucoup régressé à cause de l’aménagement du territoire, de la déforestation, et de la transformation des forêts naturelles en forêts de résineux.

Son milieu de prédilection est une terre un peu acide.

Vaccinum myrtillus a un statut de « quasi menacée », devenues très rares dans certaines régions, sa cueillette est réglementée :

La cueillette de la myrtille sauvage est généralement limitée à 4 kilos ou 5 litres par personne, parfois à des dates précises en fonction des départements. L’utilisation des peignes à myrtille est généralement interdite.

Les myrtilles américaines sont cultivées et sont à l’origine de la plupart des myrtilles congelées.

Certaines espèces se cultivent éventuellement dans nos jardins si votre sol est légèrement acide à très acide  et un peu humide :

  • Vaccinium corymbosus, la grande myrtille américaine, très bonne et qui peut faire des arbustes de 2 m.
  • Vaccinium ashei, myrtille de Floride, plus méridionale (-8 °C) et plus tardive, dont quelques cultivars bien choisis font de bonnes myrtilles.

Les bienfaits de la myrtille

La myrtille est riche en vitamines. Elle contient des Vitamines C, Vitamine B3, Vitamine B5, Vitamine E, Vitamine B6, Vitamine B2, Vitamine B1, Vitamine K, Vitamine A.

elle est très riche en anti-oxydants (l’une des plus riches parmi de nombreux fruits et légumes)

Elle apporte en outre pas mal de Fer et de Zinc.

Du point de vue médicinal, ce fruit est une source riche d’anthocyanosides, qui joue un rôle sur les problèmes de circulationtandis que d’autres études scientifiques montrent qu’il a un rôle bénéfique sur la mémoire.

En consommer régulièrement permet également d’améliorer la vision nocturne, d’accommoder plus rapidement quand il fait sombre.

Vous vous ferez donc du bien en vous régalant.

Merci Vronique MACRELLE

Leave a Comment

Your email address will not be published.