Ces médicaments sont incompatibles avec la chaleur

Ces médicaments sont incompatibles avec la chaleur

Si l’on pensait que la canicule était derrière nous, il semblerait que l’on en revive certaines avant la fin de l’été. Les fortes chaleurs engendrent souvent des problèmes de santé, chez les personnes les plus fragiles. Notre premier réflexe ? Nous prémunir de médicaments. Problème, certains d’entre eux, même prescrits, ne vont pas avec les températures extérieures. Ces médicaments incompatibles avec la chaleur peuvent causer des cas de déshydratations, et en été, c’est à surtout éviter. Du coup, L’UFC-Que Choisir – dont le rapport à été relayé par le magazine Pleine Vie – fait la liste des médicaments pouvant favoriser la déshydratation de quelque manière que ce soit.

Découvrez nos articles dans la rubrique Santé.

Quels sont les médicaments qui favorisent la déshydratation en été ?

Si cette liste de médicaments n’est pas à prendre à la légère, c’est parce qu’elle touche les personnes déjà fragiles. En effet, selon l’association, « Ce phénomène de déshydratation menace particulièrement les jeunes enfants et les personnes âgées « . Ils recommandent également de consulter son médecin « en période de fortes chaleurs, une diminution des doses de ces médicaments, voire un arrêt transitoire ou définitif, peuvent être discutés avec son médecin traitant en complément des autres mesures de prévention. » Voici les types de médicaments qui favorisent la déshydratation en été.

Les médicaments qui font suer

  • Les médicaments prescrits pour les démences et la myasthénie : Ambénonium (Mytelase) ; Donépézil (Aricept) ; Galantamine (marques génériques) ; Mémantine (Ebixa) ; Pyridostigmine (Mestinon) ; Rivastigmine (Exelon)

Les médicaments qui peuvent causer l’hypothermie

  • Les hormones thyroïdiennes : Lévothyroxine (Levothyrox ; L-Thyroxin Henning ; Thyrofix ; TCaps, Euthyral) ; Liothyronine (Cynomel)
  • Les neuroleptiques, prescrits en psychiatrie : Aripiprazole (Abilify) ; Clozapine (Leponex) ; Cyamémazine (Tercian) ; Halopéridol (Haldol) ; Loxapine (Loxapac) ; Olanzapine (Zyprexa) ; Quétiapine (Xeroquel) ; Rispéridone (Risperdal)
  • Les antidépresseurs : Citalopram (Seropram) ; Duloxétine (Cymbalta) ; Fluvoxamine (Floxyfral) ; Milnacipran (Ixel) ; Moclobémide (Moclamine) ; Sertraline (Zoloft) ; Venlafaxine (Effexor)

Les médicaments qui affectent les reins

  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens : Acide acétylsalicylique (Aspirine) ; Diclofénac (Flector, Voltarène) ; Ibuprofène (Advil, Antarène, Nurofen, Spedifen) ; Kétoprofène (Bi-Profénid) ; Naproxène (Antalnox, Apranax) ; Piroxicam (Feldene)
  • Les IEC, contre l’hypertension : Captopril (Lopril) ; Énalapril (Renitec) ; Fosinopril (marques génériques) ; Lisinopril (Zestril) ; Périndopril (Coversyl) ; Ramipril (Triatec)
  • Les sartans, contre l’hypertension : Candésartan (Atacand) ; Irbésartan (Aprovel) ; Losartan (Cozaar) ; Olmésartan (Olmetec) ; Valsartan (Nisis,Tareg)

Les médicaments faisant perdre de l’eau et des sels minéraux

  • Les médicaments diurétiques (qui augmentent la production d’urine) : Amiloride (Modamide) ; Bumétanide (Burinex) ; Furosémide (Lasilix) ; Hydrochlorothiazide (Esidrex et dans de nombreux antihypertenseurs) ; Indapamide (Fludex) ; Spironolactone (Aldactone)
  • Les médicaments laxatifs (qui exposent à des diarrhées) : Bisacodyl (Dulcolax) ; Lactulose (Duphalac) ; Macrogol (Forlax, Transipeg) ; Séné (Agiolax, Modane)
  • Les antibiotiques (qui exposent à des diarrhées) : Amoxicilline (Clamoxyl, Augmentin) ; Azithromycine (Zithromax) ; Ciprofloxacine (Ciflox) ; Doxycycline (Tolexine)

Leave a Comment

Your email address will not be published.