Presse Santé

les tâches ménagères pour prévenir les risques.

La démence est une maladie cérébrale qui atteint de plus en plus de personnes âgées chaque année. Généralement, la démence est difficile à diagnostiquer et il n’existe pas encore de traitement particulier. Les spécialistes conseillent souvent aux seniors de pratiquer des activités physiques. Mais les tâches ménagères peuvent aussi les aider à préserver leurs fonctions cognitives et leur autonomie. Ci-dessous les informations utiles à savoir sur le sujet.

La démence : qu’est-ce que c’est ?

La démence est marquée par la dégénérescence de la mémoire et des aptitudes mentales. Cette maladie touche plus majoritairement les personnes âgées. Cependant, il existe certains risques de subir une démence précoce. Mais les probabilités sont faibles avant 60 ans.

Généralement, elle est due à des dommages des cellules du cerveau. Elles n’ont plus la capacité à communiquer entre elles. Il faut dire que certains facteurs de risques peuvent favoriser l’apparition de cette maladie. En plus du stade de vieillissement, elle peut être engendrée par l’hypertension artérielle, le diabète, les lésions cérébrales, certains médicaments comme les anticholinergiques, l’augmentation très élevée du cholestérol sanguin…

On retrouve plusieurs types de démences dont le plus célèbre est notamment l’Alzheimer. Mais il y a aussi la démence à corps Lewy marquée par la maladie neurodégénérative, la démence vasculaire causée par la répétition d’AVC et la démence fronto-temporale engendrant des changements de personnalité.

Sachant qu’il s’agit d’une maladie incurable, le mieux à faire reste les exercices physiques et les activités cérébrales pouvant améliorer la mémoire et stimuler le cerveau. Manger sain et équilibré, en privilégiant les aliments bons pour le cerveau comme les fruits riches en antioxydants et les aliments riches en fer. Mais l’activité la plus simple à mettre en œuvre reste la réalisation de tâches ménagères au quotidien.

Quelles tâches ménagères à privilégier ?

Après avoir su « qu’est-ce que la démence ? » vient le moment de connaître les tâches ménagères pouvant prévenir la démence. Elles seraient bénéfiques pour le cerveau. Elles obligent à la fois à s’activer physiquement et cognitivement. Elles favorisent également la bonne humeur. D’ailleurs, d’après les recherches, elles préviennent la survenue et la progression de la maladie d’Alzheimer. En même temps, le fait de bouger stimule la circulation sanguine. Autant se tourner vers cette solution pour prévenir la maladie et aussi de prolonger l’espérance de vie.

Parmi les tâches ménagères à réaliser à la maison, on distingue particulièrement les suivantes :

Il s’agit de l’un des travaux permettant de réduire les signes de dépression qui sont souvent associés à l’apparition de la démence. Par ailleurs, la lessive améliore l’humeur sachant qu’elle apporte un sentiment de satisfaction. Par contre, certaines personnes qui présentent des anomalies articulaires doivent limiter les efforts sous peine de subir des fractures.

  • Réaliser des rangements dans la maison :

Sachant que la démence fait partie des problèmes mentaux, il est essentiel que vous puissiez procéder au rangement de votre espace de vie au quotidien. Il faut donc essayer de désencombrer le plus possible votre lieu de vie. Cela réduit grandement l’anxiété, le stress et les symptômes relatifs à la dépression. Le rangement est similaire à un processus méditatif. À ce moment, le cerveau peut libérer des endorphines. Cette réaction modifie la perception de la douleur. Ce qui déclenche par la suite une sensation de bien-être. Pour les personnes touchées par la démence, il s’agit d’une tâche ménagère importante, car elle favorise fortement la concentration.

Selon une nouvelle étude, faire la vaisselle à la main pourrait contribuer à la protection contre la démence. L’étude, menée en Suède, a révélé que les personnes qui faisaient la vaisselle au moins une fois par jour avaient 52 % de risques en moins de développer une démence que celles qui ne la faisaient pas régulièrement. Comment la vaisselle peut-elle contribuer à prévenir la démence ? Les chercheurs pensent que le simple fait de frotter les casseroles et les poêles contribue à stimuler le cerveau et à le maintenir actif. En outre, l’eau chaude et le savon utilisés pour la vaisselle peuvent contribuer à réduire l’inflammation du cerveau, qui jouerait un rôle dans le développement de la démence. La prochaine fois que vous serez tenté de laisser la vaisselle à quelqu’un d’autre, n’oubliez pas que vous pourriez rendre service à votre cerveau !

L’essuyage consiste à enlever les débris, la saleté et les autres contaminants des surfaces. Il s’agit d’un élément important pour garder votre maison propre et bien rangée, mais saviez-vous qu’il peut également contribuer à prévenir la démence ? Une étude récente a révélé que les personnes qui passaient régulièrement la serpillière chez elles avaient moins de risques de développer cette maladie. Les chercheurs pensent que l’acte physique de passer la serpillière peut contribuer à améliorer la fonction cognitive et à réduire la probabilité de maladies neurodégénératives. Alors la prochaine fois que vous envisagez de ne pas faire le ménage, réfléchissez-y à deux fois ! Un petit effort maintenant pourrait vous éviter bien des maux de tête plus tard.

Autrement, le jardinage et la cuisine sont aussi des tâches à planifier quotidiennement afin de bénéficier d’une santé mentale optimale avec l’avancée en âge.

 

* Presse Santé s’ efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l’ avis d’un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

Leave a Comment

Your email address will not be published.