Les ingénieurs de la Nasa ont identifié l’origine de l’étrange structure observée par Perseverance sur Mars il y a quelques jours. © Tryfonov, Adobe Stock

l’étrange objet découvert par Perseverance a disparu et la Nasa sait ce que c’est

Cela vous intéressera aussi


[EN VIDÉO] L’incroyable atterrissage de Perseverance sur Mars
  La mission Perseverance Mars 2020 de la Nasa a capturé des images fascinantes de l’atterrissage de son rover dans le cratère martien Jezero, le 18 février 2021. © Nasa / JPL-Caltech 

Souvenez-vous, nous l’évoquions il y a quelques jours. À Sol 495, le 11 juillet 2022, Perseverance, le rover de la Nasa, avait renvoyé vers la Terre une nouvelle image étonnante. Celle d’une étrange structure en forme de plat de spaghettis. Et avant que plus de photos aient pu être prises, elle avait, semble-t-il, été soufflée par le vent. Malgré tout, les ingénieurs de la Nasa viennent tout juste de réussir à l’identifier.

Il s’agirait, selon eux, d’un morceau de filet en Dacron — un polyester haute ténacité. Un morceau, donc, du bouclier thermique de Perseverance. Les ingénieurs notent que ce morceau de filet semble avoir subi un effilochage important. Suggérant qu’il a dû être soumis des forces tout aussi importantes.

Des débris à étudier

Ce qui étonne le plus les équipes de la Nasa, ce n’est pas que leur rover trouve des restes de son système d’atterrissage à la surface de Mars. C’est plutôt la quantité de restes qu’il a déjà observé et la distance à laquelle ils se trouvent. Alors même que le système a volontairement été écrasé à quelques kilomètres du site d’intérêt scientifique. Selon les chercheurs, ils pourraient avoir été naturellement portés du côté de Hogwallow Flats par le vent. Et il faudra s’assurer qu’ils ne constituent pas une source de contamination pour les échantillons prélevés sur place par Perseverance.

Les ingénieurs continueront donc d’étudier tous ces débris spatiaux retrouvés par le rover avec deux autres objectifs que celui simplement d’assouvir la curiosité du public. Celui de s’assurer qu’ils n’affecteront pas le bon déroulement de la mission. Et aussi celui d’améliorer les futures missions sur Mars. Ou ailleurs…

Mars : Perseverance est tombé sur une étrange structure gisant sur le sol

Quelqu’un a-t-il renversé un plat de spaghettis sur Mars ? C’est ce que l’on pourrait penser si on laissait aller son imagination. À moins que ce ne soit une créature fossilisée ou une boule de fils. En réalité, ce que l’on voit sur cette image transmise par le rover Perseverance est tout autre chose. La Nasa mène l’enquête.

Article de Nathalie Mayer paru le 23/07/2022

Une porte, une tête de serpent, une pierre en équilibre… Depuis quelques semaines et mois, les missions qui explorent la surface de la planète Mars actuellement (Curiosity et Perseverance pour la Nasa) n’en finissent plus de révéler de drôles et intrigantes images. Cette fois, c’est de nouveau au tour de Perseverance. Une photo que le rover de la Nasa a renvoyée vers la Terre début juillet montre quelque chose qui pourrait ressembler à un plat de spaghettis. Ou à des lacets emmêlés, au choix.

L’image a été prise le 12 juillet dernier — Sol 495 — par l’une des caméras dites d’évitement des dangers qui explorent le paysage en avant du rover. Pour lui éviter des déconvenues. Mais les équipes de la Nasa ne sont pas encore parvenues à clairement identifier l’objet.

De plus en plus de débris sur Mars

Il y a toutefois fort à parier que l’objet en question ne soit autre qu’un nouveau débris spatial. Probablement un résidu de l’atterrissage de Perseverance sur Mars il y a plus d’un an maintenant. Ce ne serait pas la première fois que de tels débris apparaissent sur des images de la Nasa.

Le mois dernier déjà, Perseverance avait repéré un morceau de métal brillant. Identifié comme très vraisemblablement un morceau de son bouclier thermique. Un peu plus tôt dans l’année, c’est l’hélicoptère Ingenuity qui avait pointé d’autres débris de l’atterrissage. Parmi lesquels, le parachute de Perseverance. Autant de preuves que l’exploration spatiale laisse des traces. Et peut-être l’occasion de se saisir de la question avant qu’elle ne devienne un réel problème.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Leave a Comment

Your email address will not be published.